Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • 'We're both still chasing shadows in our hands'

    5024809931_a987dca8d7_b.jpg

    31 août. La rentrée qui pointe son nez. Vendredi matin pour moi, enfin, il paraît, parce que cette année la désorganisation au lycée des Toques Blanches semble atteindre des sommets inédits : personne ne sait rien ni sur l'heure ni le programme de la journée. Pire, enfin surtout pour les collègues habitués à cette habitude somme tout assez rare, je n'ai pas mon emploi du temps.

    Pré-rentrée, puis rentrée donc disais-je. Il va falloir reprendre le rythme, retrouver les élèves, les couloirs, la photocopieuse (meilleure amie du prof', disons-le). Se lever (trop) tôt le matin, faire la route (rendue bien plus sûre depuis que je viens de claquer une centaine d'euros dans des pneus avant neufs). Et surtout, faire cours. Je ne réalise absolument pas. Pour la première fois depuis toujours, je n'appréhende pas (encore). Rentrer en terrain connu a des avantages. Et, mine de rien, c'est déjà ma 4e rentrée de l'autre côté du bureau.

    Septembre qui s'annonce, c'est aussi l'occasion de faire un peu de shopping de rentrée. S'offrir un sac absolument magnifique sur lequel je bavais depuis quinze jours. Garnir ma penderie de deux robes supplémentaires absolument pas nécessaires, admettons-le, mais qui font plaisir. Craquer pour, tradition oblige, un cahier un peu fantaisie pour m'en faire un cahier-journal (en gros, là où je note jour après jour ce que je fais dans chacune de mes classes). Depuis toute petite, j'ai toujours aimé la rentrée pour les nouveaux cahiers, les stylos qu'on inaugure.

    Finalement, l'été aura été plus calme et serein que ne le laissaient présager les mois précédents. J'ai aimé passer quelques moments, toujours agréables, sans prises de tête, avec ModernBoy. Je suis toujours un peu étonnée de la facilité avec laquelle on se parle de tout et de rien, avec laquelle on se confie aussi. Sans doute par lâcheté, par peur, par superstition, un peu tout ça en même temps, je n'ai pas envie de mettre un mot sur notre lien. Amis, ou presque. Rien de plus, pour le moment. J'apprends à lâcher prise. Et ça me réussit plutôt pas mal pour le moment.

    ¤¤¤
    podcast

    The Kooks - Is it me


    Septembre, c'est aussi l'annonce d'un nouvel album des Kooks. Et surtout, le nouveau single de Coldplay : Paradise, annoncé le 12 septembre (3 jours après mon anniversaire...), avant l'album le 24 octobre (3 jours après ma fête, oui je vois des signes partout...!).

    Enfin, Septembre étant toujours un mois pendant lequel j'ai beaucoup de mal à me sortir la tête de l'eau, et pour ne pas laisser ce blog à l'abandon, j'envisage, à la suite de Cerise - oui, je n'ai aucune personnalité - un tag. Et le lien donné par Amy d'un "challenge photos" me tente assez.

  • #1

    Et voilà, on arrive à la fin du tag. Il va falloir que je retrouve des idées de notes maintenant...!

    On termine par un défaut. Difficile d'en choisir un, surtout que j'ai le défaut d'avoir du mal à me décider quand je dois faire un choix. Par exemple, impossible de vous dire mon livre préféré, ma chanson préférée ou mon film préféré. Tout simplement parce que cela va dépendre de mon humeur du moment...

    Ceci dit, mon défaut principal dans la vie, celui qui m'empoisonne le plus et me freine le plus : j'ai un temperament angoissé. Presque tout le temps, presque pour tout. J'anticipe, j'appréhende. Au fond de moi, je suis une trouillarde. Une vraie.

    A cela s'ajoute mon manque cruel de confiance en moi, ma susceptibilité, mon côté têtu, ma tendance à être bonne poire. Et je suis surtout très compliquée. Et un peu solitaire.

    tumblr_lbhw9j2r5v1qa5phfo1_500.jpg

    (non, je n'ai pas triché) (pas du tout)

  • #2

    J'ai un peu tardé à publier la suite du tag, parce que j'ai eu beaucoup de mal à trouver mes réponses (et aussi parce que j'ai été un peu occupée cette semaine).

    Deux qualités.

    tumblr_lcmdtwutGS1qa8hwb.gif

    Bon. Honnêtement, et sans fausse modestie aucune, j'ai beaucoup de mal à répondre à cette question. Mais comme il le faut...

    ¤ Je m'investis beaucoup (parfois peut-être trop) dans tout ce que j'entreprends. Je suis même un peu perfectionniste. Quand j'ai décidé de mener quelque chose à bien, je le fais, à fond et bien. Enfin, j'essaye ! Je suis volontaire, travailleuse, et je ne lâche pas le morceau quand il le faut.

    ¤ Je m'intéresse aux autres. J'aime écouter, conseiller, remonter le moral à mes proches. J'arrive à savoir que mes amis ne vont pas bien rien qu'au son de leur voix. J'aime faire plaisir, offrir des cadeaux, rendre service. Mais, un peu comme Mr Darcy, si je m'estime "trahie", c'est terminé.

    (je déteste cette note, que ce soit dit une bonne fois pour toute...!)

  • #3

    Trois souvenirs heureux...

    Summertime__by_AshleyTheDinosaur.jpg

     

    ¤ Les vacances à 3, quand j'étais enfant. Les balades à vélo avec mon père, les barbecues le midi, lire à l'ombre des arbres avant de partir en expédition, les gîtes et la maison de campagne.

    ¤ Les années à la fac. Il y a déjà dix ans. Les amis, les rencontres, apprendre, les heures passées à la BU. L'indépendance. Le permis. Grandir. Prendre confiance. Les cours dans les amphis, l'angoisse des  exposés, des partiels. Les profs, certains passionnants, d'autres désastreux. Et elles, qui sont toujours là.

    ¤ Les concerts et les matchs de tennis. Pour l'adrénaline, le coeur qui bat fort, la passion. Les rêves qui se réalisent. Le premier concert de Goldman, et avoir du mal à réaliser qu'il est bien là. Le son envoûtant, énergique d'AaRON et le magnétisme de Simon. Les fauteuils rouge en velours, Raphaël seul avec sa guitare pour 90 minutes de plénitude. Voir la terre ocre de la porte d'Auteuil pour la première fois. Les couleurs tricolores, les chants, les cris, le coeur qui bat, les entraînements à Clermont-Ferrand pour la Coupe Davis.