Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Alien like you

    tumblr_lgeojkcHDf1qcp9gro1_500.jpg

    Finalement, je me dis que s'il devait y avoir une morale, une leçon ou quelque chose dans le genre à retenir de cette histoire, c'est la nécessité d'apprendre à lâcher prise. Moins penser, moins anticiper, moins craindre, moins rêver. Et laisser faire. Avec toujours cette petite lueur d'espoir. Cette lueur que je fais taire dès qu'elle daigne apparaître dans un recoin de mon esprit. Apprendre à être plus détachée. Je me sens comme une funambule. Et moi qui a le vertige, étrangement, le vide ne me semble plus si effrayant.

    Parce que comme le dit si bien Erica Strange "I would rather live and try and fail, than give up".

    ¤¤¤

    podcast

  • Losing my favorite game

    tumblr_lm1flvNjj21qj065bo1_500.jpg

    L'histoire a tendance à se répéter. Et ça en devient lassant. Vraiment. Parce qu'il y a cette attirance, cette complicité. Mais que tu ne sais pas ce que tu veux, que tu es perdu, que tu as peur aussi peut-être. Que ce n'est pas le moment. Alors, tu me laisses là, une fois de plus. Perdue, moi aussi, confuse, blessée, ne sachant que dire ni que faire. Alors, j'attends. Je laisse le temps faire son oeuvre.

  • So you can hurt me bad, but still I'll raise the flag

    Rarement une semaine ne m'aura semblé aussi longue. L'ennui, pas de travail parce que le lycée était fermé pour des examens, le jour férié. Et surtout, il m'a manqué. C'est bête, mais c'est comme ça. J'ai guetté un message qui, pensais-je, ne viendrait pas. J'ai essayé de m'occuper tant bien que mal, rempli bulletins et livrets scolaires pour près de la moitié de mes classes, j'ai (enfin) meublé mon balcon. Et donc, j'ai pu déguster un mojito avec la cathédrale en point de mire.

    Et puis, ce matin, mal réveillée, un peu dans le brouillard, j'ai vu son nom apparaître sur l'écran. J'ai lu, relu son message, me persuadant que je rêvais. Ces mots espérés qui étaient là, sur mon écran. Un peu abasourdie, les jambes tremblantes. Je refuse d'y croire à nouveau. Je dois apprendre la patience. A prendre les choses comme elles viennent, sans agenda, sans trop de questions. Respirer, souffler, et profiter. Profiter du simple fait qu'il a envie de me voir. Qu'on va se revoir. Que ce n'est peut-être pas fini. Je n'ai plus envie de mettre un mot sur notre relation. Pas encore, pas tout de suite. Laisser le temps faire les choses, naturellement. Apprendre à attendre.

    moonfaceseaballoon.jpg

    ¤¤¤

  • Crash and burn

    Tu sais, en ce moment, j'ai le temps de penser. Alors, je pense à toi, je pense à ce qui n'a pas marché. Et plus j'y pense, plus je me dis que j'ai voulu aller trop vite. C'est tout moi, ça. Je m'emballe, je m'enflamme, et je me brûle. J'ai répété à qui voulait l'entendre que je laissais les choses se faire, le temps au temps. Je tentais de me persuader que j'en étais capable. Et je me retrouve à ressasser cette dernière conversation, à savoir ce qui t'a fait te dire qu'on en resterait là. Et tu as beau me dire que tout cela vient de toi, que tu es perdu, que ce n'est pas le moment, que tu ne peux pas m'offrir ce que je recherche, que tu te dois de me protéger, moi, je n'arrive pas à me dire que ce n'est pas moi. Moi, mes peurs, mes craintes, mon manque de confiance en moi et en tout. Moi et cette impression d'être une imposture.

    J'aimerais être cette fille solide, confiante, patiente. Et je suis là, à attendre un message qui ne viendra pas. Et je me sens ridicule, coupable. Tout a été trop vite. Comme sur des montagnes russes. Redescendre le coeur au bord des lèvres, titubante, étourdie. Et s'apercevoir que tu n'es plus là.

    tumblr_lljtr7QQYW1qi3kxdo1_500.jpg