Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Hey stranger

Dimanche après-midi, 16h30. Je bosse depuis 10h ce matin. Alors, j'ai bien le droit de m'accorder une pause. Un café viennois posé à proximité. Ca me rappelle un peu l'Italie, et ces cinq jours magiques qui me semblent déjà un peu loin, et ça me fait aussi penser au beau serveur du café près du Colisée. Même si son chocolat était bien meilleur que le mien. Je n'ai pas encore répondu à vos commentaires. Mais ne croyez pas que c'est par désintérêt, bien au contraire. Je suis toujours un peu étonnée de vos réactions, toujours compréhensives, et qui font du bien au moral. Non, je n'ai pas répondu parce que c'était la semaine de rentrée, et qu'à part faire cours, faire des montagnes de photocopies, passer du temps au téléphone et regarder un peu la télé (et twitter), je n'ai pas eu le temps de faire grand chose. Ni l'envie d'ailleurs.

Le lundi que j'appréhendais tant s'est passé sans événements particuliers, et c'est à peine si je l'ai aperçu. Et comme je me croyais un peu guérie, jeudi je n'ai pas été sur mes gardes et je me suis retrouvée à lui parler et à lui avouer que, oui, il me fait souffrir, que oui, il faut que je l'oublie. Et que oui, en fait, je ne sais pas vraiment ce que je veux. Raison et sentiments, voilà, ça résume bien le tout.

Alors, tant qu'à faire, j'ai fini par envoyer le mail dont je vous parlais à un copain de promo. Qu'on va désormais appeler TennisBoy, parce que j'en ai envie et que ça lui va bien vu qu'il est aussi prof' (et amateur) de tennis. Et quand on y pense, TennisBoy est un peu mon mec idéal. Prof' d'Histoire-Géo ET prof' de tennis, je me demande pourquoi je n'y avais pas songé plus tôt. Je sais bien qu'à l'époque où on était prof' stagiaires à l'IUFM, ça jasait un peu parmi la promo parce qu'on passait pas mal de temps tous les deux en formation, qu'on se mettait tout le temps tous les deux quand on devait faire des groupes de travail et qu'on s'était emmerdé en coeur lors du voyage organisé par nos profs (les haies à jalons, ça crée des liens) (croyez-moi). En fait, en y repensant, je me dis que j'ai sans doute laissé passer une opportunité, vu que l'année où on préparait l'Agrég' (qu'on a pas eu tous les deux), on se voyait tous les jours à la bibli'. Bref, un mail via FB (où il ne met rien, même pas une photo, et ça, c'est nul) plus tard, il est ok pour boire un café ou un verre d'ici la semaine pro'.

Mais le grand événement de la semaine a été vendredi soir. Concert d'AaRON. 2h de queue entourée d'adolescents (dont un insupportable qui m'a bousculé sans s'excuser une fois, et a manqué de me balancer son mégot de cigarette dans le visage), je me suis retrouvée au premier rang, accolée à la barrière. Le concert de vendredi soir m'aura fait réaliser 3 choses :

1) AaRON en concert, c'est SUBLIME.

2) Simon, son sourire, son regard, son déhanché sont à se damner. Je suis totalement et définitivement sous le charme. Et toujours un peu sur mon nuage.

3) Les concerts, le coeur qui bat au rythme de la musique, se défouler, taper des mains et des pieds, ça m'avait drôlement manqué.

ROUEN !!.jpg

Toi aussi, joue au nouveau jeu "où est Lizzie ?"

Il est 16h57, et il faut que je me remette à la préparation de mon super cours qui va être trop bien sur Vichy et l'Etat français. Extraits de vidéos, diaporama sur des affiches de propagande..., je sens que ça va être génial. (oui, je suis modeste) (parfois, ça m'arrive).

Commentaires

  • Du gris, des touches de blanc, et un futur qui m'a l'air rempli de promesses ...
    Les concerts, c'est une drogue ;)
    Courage pour le boulot, je rentre demain, et j'ai déjà plein de trucs en retard ... Je ne pense qu'à mon appart', c'est grave ;p
    & si tu as des conseils pour Rome, je suis preneuse, j'y vais en juillet (croisons les doigts fort).

  • Ca a l'air d'aller un peu mieux, ça me fait plaisir. Tu as vraiment bien fait d'envoyer un mail à TennisBoy, si ça se trouve il sera le baume dont tu as besoin pour te remettre un peu de tout ça... et plus encore peut être.
    Allez, on remotive les troupes, on sourit au miroir en mettant un beau rouge à lèvre, on enfile une robe et on sort radieuse sous le nouveau soleil. La Lizzie nouvelle est presque là!

  • On dirait que le soleil remontre le bout de son nez dans ta vie, j'en suis heureuse pour toi.
    Tu as eu raison d'envoyer ce mail à TennisBoy. J'espère qu'il illuminera d'avantage tout ça.
    Tu nous raconteras ? #Curieuse ^^

Les commentaires sont fermés.